Bonheur du jour, Voyages

L’été approche, choisissons un éventail…

J’ai récemment décidé d’aller à Méru dans l’Oise pour visiter le Musée de la nacre et de la tabletterie. Il  abrite en ce moment une très belle exposition d’éventails qui fait regretter que la mode en ait disparu. Parallèlement la visite du Musée est tout à fait intéressante : guidés par un ouvrier nous suivons ainsi l’histoire de la tabletterie, traversons les ateliers mis en route par la machine à vapeur et suivons là une belle histoire sociale en même temps que l’histoire de la ville. La séquence vidéo est particulièrement bien mise en scène et les souvenirs des anciens ouvriers ou patrons sont riches d’enseignement. Ce n’est pas très long, mais instructif. Une petite boutique permet d’acheter de très beaux bijoux.

On pourrait presque dire que de grands projets se préparent avec l’affirmation de la prise de conscience de cette part d’histoire, qui est cette histoire de gens simples et qui se renouvelle au fil des régions et des activités qui s’y sont développées en particulier au 19° siècle. Un projet d’hôtel 3 étoiles est en train de se réaliser dans un des anciens locaux de la manufacture. Belle idée de réveil d’une citée endormie.

Publicités
Bonheur du jour, Voyages

Les jardins Albert Khan 3

Après la forêt vosgienne, nous traversons dans le calme la forêt dorée et la forêt bleue dont les sentiers accueillaient les photos actuelles de la Mongolie que son auteur, la photographe Sophie Zenon commentait à un groupe de visiteurs. S’ouvre alors dans la perspective le jardin à la française, dont je vous invite à regarder l’ordonnancement et la précision de tous ces exemples de palissages de fruitiers. Contemplons la serre splendide et précieuse qui multiplie la végétation dans son immense miroir.

Bonheur du jour, Voyages

Jardins Albert Khan 1

Ni une ni deux, ce matin pour inaugurer le dézonage du pass Navigo, nous voilà partis aux Jardins Albert Khan. Enchantement de la journée. Le pass passe à tous les contrôles, et les jardins sont déserts (ou presque).

Et pour une somme modique à l’entrée, nous aurons une belle leçon de civilisation avec une exposition sur la Mongolie : la Mongolie entre deux ères. Photos de 1913, photos contemporaines. Un grand écart qui montre bien toute l’ampleur des modifications de la société mongole en moins d’un siècle. A voir.

et les jardins: un moment de beauté dans un monde de bruits et de béton. cependant, on croit y échapper et il nous rattrape aux lisières. Vite reprendre un chemin de traverse pour pénétrer au centre de la forêt, se laisser enchanter par le clapotis de l’eau, regarder le palissage des arbres fruitiers.

Allez, je vous y emmène, sous un soleil éclatant, et avant l’automne.

du village japonais au jardin, le clapotis de l’eau qui coule sur les cailloux savamment ordonnancés
le jardin japonais réserve ses surprises à chaque regard et invite à l’explorer en empruntant les gués
Les poissons s’activent au milieu des fleurs de lotus et autres jacinthes d’eau, tout près de la source d’eau qui jaillit du tumulus de pierres

 

 

Bonheur du jour, Voyages

Le voyage à Nantes # 4

Quittons aujourd’hui la thématique du voyage pour nous rendre vers les hangars du Parc des chantiers qui abritent l’éléphant et le nouveau manège, le Carrousel des mondes marins.

L’éléphant est déjà sortie faire sa ronde matinale. Il passe devant le carrousel qui abrite un monde marin fantastique et réserve bien du plaisir à tous ceux qui y feront un tour. Retour en enfance garanti, merveilleux assuré, bref on retrouve les yeux de l’enfant que nous étions. Fort en émerveillement cet étonnant manège dont les éléments on été testés par le public lors de leur conception aux machines de l’Ile et que nous actionnons pour le plaisir des spectateurs restés à quai! Mais je vous laisse vous griser d’un tour gratuit …

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bonheur du jour, Voyages

Le voyage à Nantes # 3

Il aurait fallu le voir de nuit, mais quelle forme étonnante sur ce bâtiment, en descendant la rue Crébillon

Kiss of the paraghost brille la nuit pour mieux saisir le promeneur

Descendons place Royale nous rafraîchir sur le Mont Royal, métaphore du Mont Gerbier des Joncs source de la Loire

Cet étonnant édifice est gravi par tous les grimpeurs amateurs ou confirmés et chapeaute la fontaine que l’on peut visiter sous sa masse dans une atmosphère étouffante et bruissante de l’eau qui s’écoule.

Le rafraîchissement n’était qu’illusion. Mais rien ne nous arrête : ce sera une glace chez Amorino!

Bonheur du jour, Voyages

Le voyage à Nantes # 2

Poursuivons notre cheminement à travers les rues et allons nous rafraîchir du côté du canal de l’Erdre.

L’Ile flottante prête à affronter l’estuaire
Au Lieu unique, des jeux détournés, ici le bantouch, pris d’assaut par le public pour jouer selon la règle assis sur le banc circulaire, les pieds ballants qui renvoient nonchalamment le ballon.Un de mes préférés…

Pourquoi ne pas jouer au golf en talons aiguilles ? (Lieu Unique)

Mais finissons de jouer