Le grand cerf…

Cette fois-ci, pas celui du passage parisien, mais le motif brodé sur un vieux pochon qui avait servi de protection à des bocaux pendant la stérilisation des conserves, trouvé dans un état innommable, magnifié par la couleur des aliments qui avaient débordé au cours de la stérilisation, soigneusement lavé, mais avec une découpe étonnante (et pour tout dire j’ai trouvé sur un autre tissu ce morceau découpé . Comment remplir ce vide ? Réutilisation de la pièce ? non. Trouver une autre idée. Déjà un bout de tissu tiré d’un vieux drap de la même époque. Et quoi ? Le blanc est assez tranchant. Le grand cerf bien encorné qui apparaît comme dans une fenêtre s’est imposé. Doublé d’une jolie popeline fleurie, il a fini de ressembler à un vieux chiffon, et il trône maintenant tel un objet de décoration. A la fin de l’été il accueillera peut-être quelques fleurs séchées.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s