La colombe et son lourd fardeau

Première broderie du premier jour de l’année. je n’ai pas choisi trop prétentieux (du point de vue de la longueur de l’exécution), mais surtout un symbole qui se trouve de plus en plus d’actualité. C’est aussi pour ça que l’oiseau si léger au point de piqûre, se trouve bien chargé de sa branche d’olivier au point de plumetis.

C’est en même temps un exercice puisque c’est mon premier plumetis, et que la technique s’est améliorée au fil des feuilles. Le pochon sur lequel j’ai exécuté cette broderie, tout en récup (vieux drap, bordure fleuri et dentelle de récup) n’avait même pas vocation à recevoir un point supplémentaire. Évidemment je ne me suis pas simplifié le travail à vouloir broder sur un pochon déjà cousu sans vouloir le découdre. Ceci explique u npeu l’irrégularité du point de piqûre.

Publicités

2 réflexions sur “La colombe et son lourd fardeau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s