Les groseilles murissent

Sous l’égide de Léa et ses mousquetaires un nouveau défi : un sac brodé de groseilles. Groseilles perlées aussi vraies que nature, et une broderie agréable et variée.

Première étape, le carré de broderie qui sera ensuite retravaillé pour orner un sac dont il reste à trouver le tissu… rien de moins et pas le plus facile dans une région où le seul magasin de tissu présente une production assez banale.

Tissu japonais, coton perlé dégradé Valdani, rubans et chenille Chez Nath.

Publicités

Une réflexion sur “Les groseilles murissent

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s